(fermé)

05 juin 2008

M6 ou le non-évènement

J’y  étais. I was in Baltard pour la demi-finale. Mais je ne sais pas trop comment raconter ça. Baltard c’est un peu un non-événement, à vrai dire. La beauté de la tévé c’est quand même sa capacité à ultra-standardiser tout ce qu’elle présente à son public chéri. Du coup, je regrette mais je n'ai rien de très inattendu ou truculent à raconter. La tévé m'a tuer.

Il paraît que parfois la Effira pousse la chansonnette avant le début du direct, mais là elle l’a pas fait. Avant que ça commence on avait juste le petit gars avec son micro qui disait au public chéri que c’était trop la fête, qu’on allait mettre une ambiance du tonnerre, qu’il fallait donner de la voix mais pas pousser des cris trop aigus parce que faut pas, que fallait se taire quand le jury parle, que ceux du premier rang devaient pas se lever parce que sinon ils peuvent se fracasser la tête sur la caméra volante, que ceux dans les fosses ont pas le droit de lever leurs pancartes trop haut sinon ça cache tout pour les caméras, qu’à la fin de la 4e chanson ce serait pas mal qu’on agite nos bras en l’air et que aussi pendant le décompte final ce serait bien vu de crier « 10, 9, 8… », pour accompagner le suspens comme un public chéri bien élevé. Un mec sympa, ce petit gars, dynamique, bon contact avec les jeunes et tout. Je me demandais en le regardant combien il est payé de l’émission, mais c’est sûr que ça doit être une assez bonne planque ce boulot.

Alors après on les a vus en vrai, les gens qui sont dans la télé. Ça, ça fait toujours un effet marrant, il faut le dire, de voir en vrai les gens de la tévé. Commentaires des filles alentour :  « ah elle est vachement plus mince en vrai, Virginie Effira ». Soit. Grosse rigolade et avalanche de commentaires de filles-alentour quand le jury est entré en scène, vu que Lio perd 20 cm de fringues à chaque nouveau prime. Si vous avez raté ça, disons qu’hier elle portait une sorte de costume de bain style when grandma was a young lady, qui n’était pas du meilleur effet, malheureusement. Logiquement, pour la finale elle devrait être en maillot 2-pièces, voire peut-être topless. Affaire à suivre.

Un truc dont on se rend mieux compte en étant sur place qu’en regardant à la télé, c’est à quel point les gens qui font le spectacle (jury, présentateurs, candidats) sont vraiment des guignols comédiens. La soirée a un côté extrêmement hâché, à cause de toutes les coupures pubs et aussi de la rapidité des interventions de chacun. Les tours de chant durent très peu de temps, je n’ai pas fait attention, mais peut-être 2 minutes seulement. Il faut quand même une sacrée capacité de concentration aux chanteurs dans ces conditions. En plus, Baltard en vrai c'est assez petit, bien plus petit que ce qu'on imagine en le voyant à l'écran. Je dis respect aux chanteurs, pour ça.

Côté musique, on a eu quand même Eye of the tiger, et là je dis merci parce que ce morceau, c’est comme les ferrero rocher, c’est toujours une réussite. On a eu aussi une reprise d’Outkast qu’était pas piquée des vers, et faut dire que le petit Siskou a vachement de bon goût et de groove, même si sur scène il manque un peu d’ampleur je trouve. Mais bravo pour Hey Ya, petit Siskou. Et on a eu une River Deep Mountain High qui était bien servie par la voix et l’énergie d’Amandine, qui est une vraie bête de scène. Et pour finir sur les chanteurs, en dernier il y a eu Julien Doré venu chanter son tube. Lui aussi il dégage bien sur scène, il a une vraie voix chaude et forte et de la présence. A la fin c’était rigolo, il a fait comme dans son clip, il s’est laissé tomber sur les gens qui étaient dans la fosse (le rêve de tout chanteur, faut croire, se laisser tomber dans public chéri). Mais bon, ça ne justifie pas de crâner en chantant « je dépasse les limites », parce qu’il n’a rien dépassé du tout, là : timing parfait, petit jeu de séduction bien maîtrisé avec la Effira, c’est quand même un bon produit de la tévé le Julien Doré. En passant, Virgo, je confirme : tu pourras dire à Flammiche que la jeune personne qui tient la poule dans le clip n’est pas un trans mais une femme, une vraie, qui faisait gigoter son surplus pondéral en des gestes gracieux sur la scène de Baltard, presque aussi peu habillée que Lio.

Bon, voilà. Même s’il y a eu de bons moments de musique, ça ne dure jamais plus de 2 minutes d’affilée et c’est pas comme à la maison, on peut pas se lever, bouger, boire, etc. entre les morceaux. Non, à Baltard tu supportes patiemment la chaleur de la rampe de spots qui te grille le derrière de la tête, t’as pas le droit de t’asseoir dans les escaliers pour avoir un peu d’air, t’as pas le droit d’emmener à manger, ni ton téléphone, ni d’aller soulager divers besoins plus ou moins naturels. A Baltard tu fais 2h de queue pour entrer (heureusement qu’il n’a pas plu) et 20 minutes pour récupérer ton vestiaire en ressortant. Ceci dit, en faisant la queue pour entrer on a vu des gens célèbres, parmi lesquels Patrice Laffont et ça, ça fait quand même plaisir. Ouais. En bref, c’était (assez) rigolo de voir tout ça mais la finale at home ce sera pas mal non plus.

Et pour ne pas vous laisser tout dépourvus, musicalement parlant, en cette fin de bilan baltardien, je vais vous donner de quoi vous rincer agréablement les oreilles, parce que siskou et Doré c’est vrai qu’ils sont pas mal mais des fois faut penser à arrêter de plaisanter hein. Bon alors j'aurais voulu vous donner du Fatback Band, qui est un groupe grave cool surtout début des années 80, genre funk-disco, dont je suis ultra fan parce que c'était des musiciens géniaux et pas des figurants servant de faire-valoir à un chanteur-star ; mais il n'y a pas grand-chose d'eux sur youtube. Je me rabats donc sur les nouveautés :

Spazz sur le nouvel album des N*E*R*D (pas de clip, seulement le morceau)

Et pour ceux qui ont aimé Rihanna dans My Umbrella, il y a aussi Estelle dans American Boy, featuring Kanye West :

Et, last but not least, Aaron Lacrate t'aide à sortir du lit le matin avec un remix qui réveille :

Bon et puisque je n'arrive pas à lâcher le micro (oui, moi aussi je m'y crois) je vais dire que pour avoir une idée de ce que peut être un vrai concert qui tue,  il y a le film Wattstax qui montre le concert du même nom qui a eu lieu en 73, qui passe pour avoir été the black Woodstock, et qui a dû laisser de plutôt bons souvenirs aux gens qui y ont assisté. Ci-dessous le trailer du film, que je vous conseille de trouver et regarder un de ces quatre, si vous ne le connaissez pas.

Posté par Nitouche à 12:51 - Permalien [#]

29 avril 2008

Take your time

NYC>Queens>PS1

Par une belle après-midi pluvieuse...

IMG_5101IMG_5103


Olafur Eliasson<Tate Modern<London.
Certes.

IMG_5100

Mais : PS1/Olafur Eliasson>Take Your Time

Par cette belle après-midi, donc, nous décidâmes d'être immergés dans des œuvres d'art, d'en devenir un peu nous-mêmes, et d'avoir la perception perturbée...

IMG_5105 IMG_5106 IMG_5107 IMG_5116

Il ne vous aura pas échappé que je parle de moi au pluriel. De deux choses l'une : ou je suis devenue mégalo rapport à l'immersion dans une œuvre d'art, ou je n'étais pas seule. Ou les deux.

Les deux.

IMG_0753 IMG_0783

IMG_0766 IMG_0773

Posté par Lil Virgo à 02:29 - Permalien [#]
19 novembre 2007

Facebook s'engage

Les personnes inscrites sur Facebook, le dernier réseau social à succès sur Internet, savent qu'il est possible de créer ou d'adhérer à un groupe pour exprimer ses opinions sur tout et n'importe quoi et rallier des partisans. Ces mêmes personnes ont pu constater, éventuellement avec dépit, l'énorme succès rencontré par les groupes "anti-grèves" sur le réseau. Facebook compte en effet :

  • 17 594 inscrits sur le groupe "Les Français appellent le gouvernement à tenir bon contre les grèves",
  • 8 402 "Contre la grève du 18 octobre",
  • 3 747 "Contre la grève du 20 novembre" (notez la précision du calendrier ...),

et bien d'autres groupes similaires qui comptent de 1 à plusieurs milliers de membres.
Certains posent d'ailleurs la question : "Le facebookien est-il sarkosyste ?" (28 inscrits mènent l'enquête). Je vous rassure tout de suite, il y a de multiples groupes de gauche sur Facebook, aux visages divers, comme le fort sympathique "Pour la greve qui fait chier les cons de droite" (66 membres, pas de droite en tout cas).

 

Il est clair qu'en France aujourd'hui, il y a débat :

  • "La grève c'est cool" : 4 inscrits.
  • "La grève c'est nul" : 3 inscrits. Match nul (on va dire).

Le pays est profondément partagé. Il y a ceux pour qui la grève est l'occasion de déverser des flots de haine, une sorte de grand moment psychanalytique en quelque sorte : "J'emmerde la RATP, la SNCF et leur grève !" (1 444 inscrits, eeeh oui) ; "Ceux qui détestent la RATP, la SNCF, la CGT et autres syndicats" (136 inscrits) ; certains, d'ailleurs, paraissent bien assumer le côté "Je fais des amalgames et j'aime ça" : "Anti Greve SNCF, RATP, CGT... et le reste" (13 inscrits) ; le meilleur restant "Contre : la grève, les gauchistes, les pauvres, les marginaux, les artistes" (8 inscrits. Des gens délicieux).

 

Mais il y a aussi ceux qui, heureusement, savent sublimer leur colère : "Make love, not grève !" (47 inscrits).

 

vivelagreveAprès, il y a aussi de nombreux groupes qui défendent les grèves et le droit de grève. Pour ne citer que les plus enthousiastes : "Vive la grève !" (149 inscrits)et "La grève, c'est chouette" (484 inscrits).

 

A l'occasion des grèves, certains révèlent leur côté obscur : "A quand l'exil et l'opprobre pour tous ces abrutis de grévistes" (10 inscrits) ; "Ordures de fonctionnaires en grève !" (92 inscrits) ; voire franchement très inquiétant : "Pour fusiller les cheminots et employés de la RATP au Père Lachaise" (461 membres !!!) ; "Mvmt pr la réquésition des métros & la séquéstration des cheminots le 18/10" (sic. 75 membres. Bon, on s'en fout, de toute façon le 18/10 c'est passé).

 

Du coup, certains Facebookiens s'interrogent ! : "Perplexe devant la nouvelle mode qui veut qu'on tue les gens faisant grève" (11 inscrits).

 

Il y a aussi des gens qui profitent des grèves pour montrer qu'ils ont un vraie vision d'avenir pour la France. Sarkozy peut aller se rhabiller : "Si j'étais dictateur, je supprimerai (sic) le droit de grève en premier" (359 inscrits, il y a de la concurrence pour le poste !!). Parmi ceux qui ont une vraie vision d'avenir pour la France, il y a ceux qui sont un peu agaçants : "Commité anti fontionnaires (sncf, Ptt, Ratp et autres branleurs)" (119 inscrits, on n'est pas sortis de l'auberge) ; "Ras le bol que les fonctionnaires pourrisent la vie des autres français !!!!" (18. Sans commentaire).

 

En un mot comme en cent, la grève agit comme un puissant révélateur de la bêtise humaine : "Faites la grêve pendant vos jours de congés, ça nous fera moins chier" (11) ; "Si je vois un cheminot je lui fais sa fête !!!!" (12) ; ... et de la pauvreté du vocabulaire de certains Facebookiens : "les mecs qui font la grève jeudi 18 oct c'est que des gros cons" (18) ; "Pour faire cesser cette grève de merde qui pue du cul !" (9. Impossible de ne pas rire, en même temps, c'est trop marrant !). Certains, humblement, n'hésitent pas à s'engager en assumant la faiblesse de leurs moyens d'actions : "Je pisse sur la SNCF" (28) ; "Luttez contre les antigrevistes par une feuille de pq rose sur vos fenetres" (2. ????????!!!!).

 

Après, évidemment, il y a ceux qui sont toujours un peu à côté de la plaque : "Grève le 28 octobre pour le retour des privilèges à la noblesse française" (136. Bon, là ça devient n'importe quoi).

 

martinererbNon, pour revenir à notre sujet, il y a aussi pas mal de gens qui prennent les choses avec humour : 12 inscrits "Pour le maintien des régimes spéciaux pour les conducteurs de la ligne 14". Hahaha. "Contre la pluie et le froid les jours de grève du mois de novembre 2007". Haha hahaha.

 

Et puis, il y a ceux qui ont tout compris : "oui o grève de la RATP pour manquer les cours !!!" (1 membre, la force est avec lui). Le même avec quelques années de plus : "les jours de grêve, j'arrive tard au taff et c'est bien marrant" (20 inscrits). ; )

Posté par Nitouche à 22:51 - - Permalien [#]
18 novembre 2007

Crise du logement à Paris

Aujourd'hui, leçon sur la situation du logement à Paris.

 

D'un côté, on a ça :

 

everland7

 

Placé sur le toit du Palais de Tokyo, l'hôtel Everland est une oeuvre d'art, une vraie, de l'art contemporain pur jus. Pour bien comprendre le concept sous-jacent à cette installation post-moderne, je cite M. Palais de Tokyo himself :

 

""Hôtel Everland" est une œuvre dont le principe est de placer le visiteur dans la situation réelle de l'utilisation d'une chambre d'hôtel." (Waow, conceeeept).

 

"On peut donc réserver sa chambre dans "Hôtel Everland", on peut véritablement y dormir, on peut y prendre son petit-déjeuner au lever du jour." (Waow, comme dans un vrai hôtel, c'est fort, ils ont a-ssu-ré !!).

 

Palais de Tokyo fait partie des gens qui savent voir le bon côté des choses et mettre à profit la crise du logement. En effet, le prix de la nuitée dans le petit cube design est de 333 euros certains jours et de 444 euros d'autres jours (concept oblige, eeeh oui). Mais surtout, Palais de Tokyo, qui gère à mort les nouvelles technologies, a lancé des enchères sur e-bay pour faire grimper, grimper, grimper, le prix de la nuitée pour le Nouvel An 2008. Vous pouvez donc admirer la grimpitude rapide du prix de la nuitée sur le petit module e-bay que voici :

 

 

Retrouvez la profondeur du concept sur palaisdetokyo.com

 

A 15 minutes à pied, quartier de la Bourse, ça se bouscule aussi pas mal. Moins de gens très riches et arty, plus de CRS et plus de gens qui aimeraient bien, probablement, passer une nuit à l'hôtel Everland.

 

tentes_bourse
Image trouvée sur le site de laprovence.fr.

 

Description de la situation il y a quelques jours, par l’écrivain Dan Franck dans un article de Libération :"Rue de la Banque. Toutes les nuits depuis le 3 octobre, ils dorment sur le trottoir. A 21 heures, ils disposent les tentes, les bâches, les couvertures sur le pavé. Les CRS, campés devant la Bourse, s’approchent. Suit une lutte qui recommence plusieurs fois au cours de la nuit. Le but : s’approprier le matériel. Les flics tirent d’un côté, les familles et les amis du DAL de l’autre. Les uns gagnent parfois, les autres souvent. On leur avait apporté des tentes légères, on les avait signées pour essayer de protéger leurs occupants. Elles ont disparu. Les familles sont toujours là, trempées, transies, épuisées. Toutes les nuits depuis six semaines, elles s’endorment devant les bottes des CRS. Le matin, à 5 heures, les hommes partent travailler. Les femmes suivent, après avoir emmené les enfants à l’école. Ceux qui restent nettoient et préparent les repas. Le soir, tout le monde se retrouve. Et le rituel recommence : les bâches, les flics, les matraques, la nuit."

 

Parisien, si toi aussi tu veux avoir l'air chic, arty et pourtant mal logé, crée ton propre module e-bay. En quelques clics, obtiens la tente de tes rêves, et finie la crise du logement !!

Posté par Nitouche à 21:01 - - Permalien [#]